fbpx

Journaliste sportif

Parmi les nombreux métiers de la communication sportive accessible avec votre Bachelor Management du Sport d’IRSS/ESSCA, on retrouve le métier de journaliste sportif.

Le métier de journaliste sportif

Comme tout métier issu de la communication, le journalisme sportif reprend les caractéristiques du journalisme classique, ici appliquées au domaine du sport. La première mission du journaliste spécialisé dans le sport est donc d’informer et rapporter des événements sportifs.

Selon l’organe de presse pour lequel il travaille, le journaliste sportif est amené à écrire des articles pour la presse papier, pour le web ou les deux, les journaux sportifs ayant tous aujourd’hui leur pendant numérique ; mais il peut aussi intervenir sur des médias comme la télévision, la radio ou internet en tant que commentateur sportif.

Afin de fournir une information de qualité, le journaliste sportif doit vérifier l’exactitude de ses sources et s’exprimer de manière objective et impartiale. Ce dernier aspect peut cependant être nuancé car un avis critique peut parfois être sollicité.

Les qualités requises

Le métier de journaliste sportif requiert une bonne culture sportive et générale. À moins de travailler pour un média spécialisé dans un sport particulier, la connaissance des règlements et des environnements de nombreux sports est nécessaire. Cela s’accompagne logiquement d’une bonne mémoire : il faut retenir les règles, mais aussi les noms des équipes, des joueurs, leurs résultats, le passif vis-à-vis de telle compétition ou tel adversaire…

La capacité d’improvisation et l’aisance orale sont indispensables lors de l’exercice du commentaire en direct de match ou autre rencontre sportive. Selon la discipline, cela peut durer jusqu’à plusieurs heures, et retenir l’attention du spectateur de manière pertinente s’avère souvent plus compliqué qu’il n’y paraît ! Il faut savoir être dynamique et réactif !

Bien-entendu, une syntaxe et une orthographe irréprochables sont de rigueur, et l’aisance en anglais est appréciée, notamment pour pouvoir réaliser des interviews de sportifs étrangers.

Enfin, aspect du métier non négligeable, il faut être très flexible sur son emploi du temps ! Le métier de journaliste sportif s’exerce souvent le week-end, en soirée et les jours fériés.

Comment devenir journaliste sportif ?

Pour exercer le métier de journaliste sportif, plusieurs options de formations existent. Cela passera quoi qu’il arrive par des études supérieures.

Les écoles de journalismes classiques sont très sélectives et l’entrée se fait sur concours. Une formation générique est dispensée avant de pouvoir se spécialiser.

Les écoles de journalisme ne sont heureusement pas la seule possibilité de formation pour devenir journaliste sportif. De nombreux cursus universitaires ou d’écoles privées permettent d’accéder à ce métier. C’est le cas notamment avec le Bachelor Management du Sport d’IRSS/ESSCA qui vous permet d’obtenir les compétences nécessaires pour être un journaliste sportif opérationnel en 3 ans.Enfin, une solution pour les sportifs eux-même est à souligner. C’est le cas de nombreux sportifs de haut-niveau qui, après leur carrière, décident de se reconvertir et intègrent différents organismes afin d’effectuer une validation d’acquis.